Acuitis - Franchise Optique et Audioprothésiste

Acuitis : Le professionnalisme à taille humaine

Depuis sa première Maison, inaugurée en 2010 à Genève, la famille Acuitis n’en finit plus de s’agrandir et compte de plus en plus d’audioprothésistes, séduits par son concept novateur et ses valeurs humaines et professionnelles. Clément Bordes, franchisé toulousain, explique les raisons qui l’ont motivé à rejoindre le réseau.

« Je pense souvent à cette phrase de Daniel Abittan, l’un des fondateurs d’Acuitis :  »Je m’engage à respecter les valeurs et la culture d’Acuitis afin de vous satisfaire, quel qu’en soit le coût et sans demander la permission à quiconque », se souvient Clément Bordes, audioprothésiste à Toulouse. Cela résume bien la philosophie maison : chez Acuitis, vous êtes libre de tout, tant que le client est satisfait ». Lancée en 2010 par Daniel Abittan et son fils Jonathan avec l’inauguration de la première Maison Acuitis à Genève, l’enseigne offre un concept unique en son genre. Sa première spécificité est d’être la seule du marché née avec deux métiers, l’audition et l’optique. Acuitis se démarque aussi par sa philosophie et ses valeurs : un concept inédit, centré sur l’humain, un accompagnement unique de ses franchisés, dans tous les domaines et à chaque étape de la vie de l’entreprise, et, bien sûr, de ses invités. Car le malentendant qui entre dans une maison Acuitis, est avant tout un « invité », qui doit s’y sentir comme chez lui.

Pour Clément Bordes, tout commence en 2012 : « Je faisais un stage chez Gabriel Rovira, et un jour, nous sommes passés devant la Maison Acuitis de Ternes à Paris, l’une des plus importantes de France. Gabriel m’a dit de me souvenir de cette enseigne qui était en train de monter, alors qu’elle n’avait qu’un an et demi à l’époque. Deux ans plus tard, mon diplôme d’état de la faculté de Montpellier en poche, je m’en suis effectivement souvenu, et avec mes associés, Frédéric Hibert et Hadrien Vermes, qui sont tous deux opticiens, nous nous sommes lancés dans ce projet de Maison Acuitis ».

Le concept Acuitis

« Les valeurs humaines et professionnelles d’Acuitis sont parmi les aspects les plus importants à mes yeux. C’est ce qui nous a décidés à ouvrir une Maison Acuitis », explique l’audioprothésiste de 29 ans. Finis les grands centres d’audioprothèse au style aseptisé : l’architecture de toutes les Maisons Acuitis est pensée pour se recentrer sur l’humain. Les invités peuvent s’installer dans de confortables salons lorsqu’ils se rendent au centre ; la décoration feutrée, avec de la moquette et des rideaux aux couleurs douces, évoque plus un intérieur chaleureux qu’un magasin d’audioprothèse classique. « C’est pour cela que nous parlons d’invités : l’objectif est que toute personne qui franchit le seuil d’une Maison Acuitis se sente comme chez elle. Et ça marche : au quotidien, tous nos visiteurs nous disent se sentir bien dans le magasin, qu’il est agréable et différent », se félicite Clément Bordes.

Chez Acuitis, la charte du magasin est un élément incontournable. Un architecte accompagne chaque nouveau franchisé tout au long de la création de son projet, avec pour mission d’offrir un lieu en adéquation avec le concept maison, le local commercial et le budget envisagé. Il propose au franchisé des suggestions d’agencement que ce dernier doit valider. Ainsi, bien qu’une charte commune à toutes les Maisons existe, chacune conserve sa singularité et sa propre personnalité. Dans le magasin de 170 m² de Clément et ses associés, situé dans un centre commercial toulousain, 40 m² sont dédiés à l’audioprothèse. « Attention, ce n’est pas un corner dans un magasin d’optique : c’est vraiment l’alliance des deux, avec une importance égale. Cela n’existe que chez Acuitis, qui est née avec les deux métiers, contrairement à d’autres enseignes qui ont commencé avec l’optique, puis sont passées à l’audioprothèse. Et c’est une véritable force », insiste l’audioprothésiste. De fait, la synergie qui naît du flux de ces deux activités est un vrai plus : il n’est pas rare qu’un invité, venu pour l’optique, passe du côté de l’audioprothèse, les personnes intéressées par des verres progressifs se trouvant par exemple être aussi dans la cible de la patientèle en audioprothèse. De plus, chaque vente d’optique se conclut par une proposition de test auditif gratuit, et plusieurs bilans spontanés sont effectués chaque jour. « Cela nous donne une base de clients très importante. Sans compter que pouvoir proposer ces tests auditifs à chaque vente optique permet de sensibiliser nos invités aux problématiques liées à l’audition », poursuit Clément.

Un accompagnement permanent

Si la charte de ses Maisons est la marque de fabrique d’Acuitis, le concept de l’enseigne s’étend à de nombreux autres champs d’action pour ses franchisés. Elle les accompagne à toutes les étapes, à commencer par le choix de l’emplacement du futur magasin, pour lequel elle leur propose deux types d’implantations, soit dans les centres-villes, soit dans les centres commerciaux, en fonction du souhait de chacun. « Nous avons pris contact avec Marcel Cézar, directeur de la franchise chez Acuitis, en lui précisant que nous souhaitions nous implanter sur la région toulousaine. Il nous a fait plusieurs propositions, en cherchant un endroit qui nous plaise et nous corresponde, jusqu’à ce que nous nous décidions pour notre local actuel, à Gramont. Il y a eu un vrai accompagnement, avec la possibilité pour nous de choisir entre les différentes options », explique Clément Bordes.

Une fois la Maison créée, Acuitis se charge du plan de communication pour son ouverture. Dans le cas de Clément et de ses deux associés, dont la Maison était la toute première du réseau installée en région toulousaine, l’enseigne a choisi de frapper fort en optant pour une communication multicanale. Ainsi, le magasin s’est retrouvé le jour de son ouverture en couverture de Direct Matin (nldr : journal quotidien distribué à plusieurs milliers d’exemplaires à Toulouse), des publicités ont été diffusées avant chaque séance dans l’un des plus grands cinémas de la ville et des panneaux publicitaires affichés en bord de route, aux abords du centre commercial où se trouve la Maison. « Aujourd’hui, nous gérons nous-mêmes notre communication, mais à l’époque, Acuitis a tout pris en charge, ce qui était vraiment idéal pour commencer. Ils nous ont aiguillés et nous nous sommes laissés porter par leurs idées, ce qui nous a permis de partir dans des directions que nous n’aurions même pas pu imaginer », se souvient l’audioprothésiste toulousain. Si les trois associés sont parfaitement aguerris aujourd’hui, ils bénéficient toutefois encore, et en permanence, comme tous les franchisés d’Acuitis, des conseils de l’enseigne en termes de communication et de marketing personnalisés. Clément confirme : « Acuitis conçoit tous nos supports communication et produit qui nous permettent de continuer de faire évoluer notre politique commerciale. Même cinq ans après l’ouverture, il y a toujours un accompagnement. Si nous avons besoin du moindre conseil, nous pouvons échanger avec eux à tout moment ».


ACUITIS EN QUELQUES CHIFFRES
86 maisons (64 en France, 9 en Suisse, 6 Au Luxembourg, 3 en Angleterre, 2 au Canada, 1 en Italie et 1 en Belgique)
Une famille de 400 personnes
Un chiffre d’affaires qui double en 6 ans
Un chiffre d’affaires moyen : 850 k€/maison

Une enseigne à taille humaine

C’est aussi l’une des forces de la famille Acuitis : être toujours à l’écoute de ses franchisés et leur proposer les outils et l’assistance dont ils ont besoin, quand ils en ont besoin. Outre les questions directement liées au centre, à la communication ou au marketing, l’enseigne, organisme de formation certifié, offre à tous ses collaborateurs la possibilité de se former en continu pour acquérir de nouvelles spécialisations et compléter leurs expertises, lors de sessions qui ont lieu trois à quatre fois par an autour de thèmes variés. Au siège d’Acuitis, Sandra Berrebi, la directrice métiers qui organise les formations, recueille les suggestions des franchisés qui souhaitent voir tel ou tel point aborder. A titre d’exemple, lors d’une formation d’une journée, une demi-journée sera consacrée aux interventions de fabricants ou de médecins ORL, et l’autre demi-journée concernera plutôt les questions liées à la politique commerciale. « Ce qui est important, c’est que l’on peut toujours lui faire des suggestions, qu’elle en prend bonne note et qu’elle essaie d’aborder ces points dans les formations suivantes. En fait, nous ne nous sentons jamais seuls chez Acuitis, notre voix est toujours entendue. Quand je mets en évidence un problème ou un dysfonctionnement sur le terrain, quelques semaines après, des réponses me sont apportées. C’est aussi la force d’avoir une enseigne qui est aujourd’hui encore à taille humaine », pointe Clément Bordes. Les franchisés Acuitis échangent aussi beaucoup entre eux, à l’occasion de ces formations ou de réunions, mais aussi au quotidien par mail ou dans un forum de discussion où ils partagent leur expérience autour des techniques d’appareillage, sur les prix, les questions sur les mutuelles, etc. « Sur ce forum, le plus important est que tout le monde peut poser des questions, se sentir à l’aise et être entendu par ses pairs et par Acuitis », résume l’audioprothésiste toulousain.

Les avantages d’un grand groupe, l’autonomie en plus

De la même façon, une politique commerciale commune est mise en place par Sandra Berrebi, en réflexion avec des audioprothésistes du réseau, afin que les prestations soient les mêmes partout en France, qu’un invité se rende dans une Maison Acuitis de Toulouse, Marseille ou Paris. Le credo de l’enseigne est en effet de vendre des produits haut de gamme, avec un service sur-mesure où l’audioprothésiste est présent en permanence pour répondre aux besoins de ses patients, en lui apportant des solutions « à des prix très très doux ». Pour cela, un partenariat privilégié a été établi avec le fabricant danois Widex, une entreprise familiale comme Acuitis, qui partage les mêmes valeurs. Outre des aides auditives haut de gamme, Acuitis fournit également à ses collaborateurs des technologies de pointe, notamment les derniers logiciels métier, comme Audyx, ou les cabines Biophone, présentes dans chaque Maison. Équipées de 5 haut-parleurs pour reproduire les situations du quotidien, ces cabines permettent d’effectuer des tests de compréhension dans le bruit et la MOHD, une mesure in vivo qui offre une plus grande précision dans le réglage, grâce à ses 120 mesures automatiques et ses signaux en 6 langues. La disponibilité des équipes est un autre avantage qu’apporte le statut de franchisé Acuitis. Le magasin de Clément est par exemple ouvert du lundi matin au samedi soir, avec en permanence des équipes formées pour répondre aux premiers besoins en audioprothèse. « Cette présence permanente est très importante et représente un vrai plus par rapport à la concurrence. Nous avons aussi un réseau très important en France et à l’étranger qui permet à nos invités de trouver une maison Acuitis dans n’importe quelle ville aujourd’hui. Finalement, travailler au sein d’Acuitis,c’est un peu être un indépendant avec la force et les avantages qu’offre une grande société. Nous avons vraiment cette sensation de liberté et de travail bien fait, qui est primordiale en tant qu’audioprothésiste. C’est en tout cas ce que je ressens : je travaille comme j’en ai envie et de la façon dont j’ai envie. Mais ce qui m’a surtout plu chez Acuitis, ce sont effectivement les valeurs à la fois humaines et professionnelles véhiculées », souligne Clément Bordes.

La philosophie de la famille Acuitis

Car chez Acuitis, le confort des invités est la priorité numéro un. Dans toutes les Maisons, il y sont accueillis à leur convenance, avec ou sans rendez-vous. L’enseigne a également mis en place un parcours d’adaptation en trois étapes pour qu’ils puissent, dès leur première visite, repartir avec une solution auditive, et atteindre progressivement leurs objectifs. En créant le réseau, Daniel et Jonathan Abittan déclaraient vouloir « que la Maison Acuitis soit le symbole du bel ouvrage, du beau métier, du beau geste, une maison d’élégance, de distinction, de créativité, de générosité et de gentillesse à des prix très très doux ». Un pari gagné selon Clément Bordes : « Je pense qu’Acuitis a changé le regard sur notre profession. J’ai pu m’en rendre compte notamment parce que notre patientèle a un âge moyen inférieur à celui que l’on retrouve ailleurs en France. Notre enseigne l’a aussi rendue plus humaine. En effet, nous nous considérons plutôt comme des conseillers qui accompagnons nos invités avec professionnalisme. Nous le faisons avec nos valeurs et les valeurs que nous a transmises Acuitis, que nous portons au quotidien parce que nous nous sentons en confiance au sein de ce réseau. Et c’est aussi un concept qui fonctionne, nous en sommes la preuve ! En tant que franchisé, je dirais que nous avons notre petite famille au sein de la grande famille Acuitis ».